La joie de Pourim, un très haut degré spirituel

Pourim 5781. Dans la synagogue Netsa’h Israël de Ramot à Jérusalem, la Méguilat Esther avait déjà été lue en ce petit matin. Tous les membres s’étaient déjà échangés les Michloa’h Manot, et les pauvres de la communauté, ou ceux de passage, avaient déjà reçu de quoi s’acheter un bon repas pour le Michté avec toute leur famille. Malgré le confinement, la joie était au rendez-vous. C’est alors que les élèves du [...]