Tou BiChevat, littéralement le 15 Chevat (Tou טו est le chiffre 15 en hébreu) c’est le Nouvel An des arbres. A cette date (cette année le lundi 17 janvier), la majeur partie des pluies de l’année est tombée, et une sève renouvelée monte dans les arbres : la terre renouvelle sa fertilité.

Ce jour est un jour ordinaire (on ne dit pas les Thakhanounim), et on a l’habitude de consommer des fruits d’Éretz Israël. En effet, c’est surtout en Israël que la terre renouvelle ses forces car le printemps s’annonce avec ses fruits délicieux. On consommera donc des fruits dont les sept fruits d’Éretz Israël et du vin : Blé, orge, olive, datte, raisin, figue, grenade, puis les vins et les autres fruits: vin blanc, pomme, vin blanc mélangé avec du vin rouge, noix, amande, caroube, poire, vin rouge, pistache, pignon, cacahuète… La beauté de la fête exige que l’on réunisse sur la table au moins une quinzaine de sortes de fruits, pour le plus grand plaisir des convives, mais cette année étant une année de Chmita il faudra bien vérifier leur Kachrout.

Ordre de priorité dans les bénédictions

Le soir de Tou BiChevat, qui tombera cette année B”H dimanche 16 janvier au soir, on a donc l’habitude de consommer beaucoup de fruits. Nous avons ici l’occasion de donner quelques règles concernant les bénédictions, en particu­lier l’ordre dans lesquels elles sont censées être récitées.

Il y a sept sortes de fruits que la Thora a utilisé pour faire la louange d’Eretz Israël (Dévarim 8-8) : “C’est une terre de blé, d’orge, de vigne, de figue, de grenade, une terre d’huile d’olive et de miel”. Le Talmud de Jérusalem précise que le miel dont il est question ici, est celui qui sort de la datte.

Ces 7 fruits ont la priorité, par rapport, à tous les autres fruits. C’est-à-dire : s’il se trouve devant nous des pommes et des dattes, la bénédiction devra être dite sur la datte même si l’on préfère la pomme.

Si l’on désire consommer plusieurs fruits, et que tous font partie de notre liste, nos Sages nous ont dévoilé un certain décodage à partir de notre verset de Dévarim cité plus haut, qui place la priorité dans cet ordre : “Boré Miné Mézonot” avec du gâteau fait à la farine de blé puis des biscuits à la farine d’orge. En troisième position, « Boré Péri Ha’ets » avec l’olive, puis les dattes, le raisin, les figues et la grenade.

Puis l’on fera la bénédiction sur le vin « Boré Péri Haguéfen » et enfin sur les fruits de la terre « Boré Péri Haadama ». Ensuite « Chéhakol Nihya Bidvaro » sur de la bière ou un jus de fruits. Puis les senteurs avec « Hanoten Rea’h Tov Bapérot » (on sent un fruit, le citron par exemple), « Boré ‘Atsé Béssamim », « Boré ‘Isbé Béssamim », « Boré Miné Béssamim ».

Ne pas oublier de dire les bénédictions finales en fin de soirée.

La vérification des fruits

Il faut ouvrir les fruits et bien les vérifier avant de faire les béné­dictions, car ils peuvent contenir des vers (Tholaïm). Il est sur­tout recommandé de faire attention aux fruits secs et en particulier aux figues, même quant elle sont fraîches. Consommer un insecte est une infrac­tion très grave, comme nous l’enseignent nos maîtres : “Qui­con­que consom­me un insecte, même sans le vou­loir, trans­gresse cinq inter­dic­tions (Traité Makot). La consom­mation de vers souille l’âme et empê­che d’ap­profondir l’étude de la Thora.

Planter des arbres à Tou Bichvat

Le 15 Chevat, en Israël, on a prit la coutume de planter des arbres pour reboiser le pays. Et cette année, nous fêtons le onzième anniversaire de l’ »arbre planté » à Ramot א, le Kollel Beth Chelomo (Yéchiva de nuit pour hommes mariés). L’étude du Kollel peut être dédiée à l’élévation de l’âme de vos chers défunts, à votre mariage ou celui de vos enfants, à une bonne Parnassa, à votre santé ou à la réussite dans les études…

Encouragez le Kollel Beth Chelomo pour ce Nouvel An des arbres! Surtout en cette période très difficile où l’étude de la Thora est perturbée dans les Yéchivot et les Talmudé Thora.

Que grâce au mérite de votre don, nous puissions manger les fruits de cet Arbre de la connaissance et de l’étude de la Thora dans la Jérusalem reconstruite, rapidement et de nos jours. Amen !

Cliquez ici pour télécharger le livre de Hillel BAKIS : Haggadah de Tou BiChevat paru aux éditions Hotsaat Bakish

Joyeuse fête du nouvel an des arbres !

Aharon Nedjar