Les 4 מ

Pourim, ce n’est pas seulement les déguisements, nous devons pendant cette fête, faire 4 Mitsvot importantes (les 4 מ) :

Mikra Méguila :

Lecture de la Méguila, l’histoire d’Esther et de Mordékhaï, la veille au soir et le matin de Pourim (cette année mercredi soir à la sortie du jeûne et jeudi matin et jeudi soir et vendredi matin pour Jérusalem). Pour hommes et femmes, en faisant bien attention d’écouter tous les mots.

Matanot laÉvionim :

Dons aux pauvres, au moins à deux per­sonnes néces­si­teuses (jeudi matin avant le Michté et vendredi matin pour Jérusalem). D’après le Rambam, il est préférable de multiplier les Matanot laÉvyonim plutôt que le repas et Michlo’hé Manot, car il n’y a pas de joie plus grande que celle de réchauffer le cœur de la veuve, de l’or­phe­lin et du converti. Celui qui réjouit le cœur de ces êtres est comparé à la Chékhina.

Michloa’h Manot :

Envoi de présents l’un à l’autre avec au moins deux aliments différents pouvant être consommés rapidement, évitez trop de bonbons. Mieux vaut faire plusieurs petits paniers que 2 gros. Vérifier que le tampon de la cacherout soit visible sur chaque aliment. (Jeudi matin avant le Michté et vendredi matin pour Jérusalem).

Selon Rabbi Chelomo Al Kabets Ha-Levy, auteur du célèbre poème “Le’ha Dodi” chanté le vendredi soir, lorsqu’on envoie un présent à son ami, on lui exprime par ce geste tout l’amour qu’on lui porte. Ce geste implante aussi dans notre cœur toute l’estime que l’on a à l’égard de notre ami. Ceci a pour avantage de démentir les propos proférés par Aman devant le roi Assuérus. Lorsqu’il lui suggéra l’extermination du peuple d’Israël, Aman qualifia le peuple d’Israël de peuple dispersé et désuni.

Michté :

Festin avec du pain et de la viande copieusement arrosé par de bons vins et surtout beaucoup de joie (jeudi midi et vendredi midi pour Jérusalem). Il est conseiller d’après le Ari Z »al de faire le Michté rapidement après la lecture de la Méguila. On doit boire jusqu’à ne plus pouvoir dis­cer­ner entre “maudit Aman” et “bénit Mordékhaï” ou jusqu’à ce qu’on ait envie d’aller dormir.

Sachons, par ces Mitsvot de Pourim, montrer notre unité et notre amour pour notre prochain. Beth Chelomo comme chaque année organise un Michté pour les enfants défavorisés de Ganei Tikva et un Michté pour les soldats d’une base de Tsahal avec spectacle, déguisements et distribution de cadeaux.

En faisant un don à Beth Chelomo, vous vous rendez quitte de deux Mitsvot : Michloa’h Manot et Matanot la­Évionim.

D’autre part, vous pouvez nous envoyer la valeur de votre Michté, c’est une immense joie que de procurer du bonheur à un soldat qui passe cette fête loin de sa famille. Et rien ne vous empêche de refaire, avec l’aide de D.ieu, vous-même ces quatre Mitsvot pour mieux voir la joie des gens qui reçoivent vos dons et cadeaux.

Aharon Nedjar